Salle de réunion

Transformation de la salle de réunion du Parlement.

Enveloppe toute claire, blanche, sol d'origine poncé et savonné.

Au centre une table ronde en marbre bouchardé avec allonges en érable massif de "Poul Kjaerholm".

Au sol, un tapis en laine redéfinissant la zone comprenant la table de manière à ancrer encore plus celle-ci dans l'espace, cela évite qu'elle ne flotte et soit perdue dans la pièce. Ce tapis a également une fonction acoustique, très important dans un espace de réunion, de dialogue.

Au centre de la table, une suspension "dôme" toute peinte d'or à l'intérieur renforce la concentration des parlementaires. La couleur de l'or amène une lumière douce et chaude. Son volume permet de redescendre la hauteur de l'espace à une hauteur plus humaine. Les chaises en cuir naturel, entourent la table comme les pétales d'une fleur.

Meuble de rangement suspendu blanc sur blanc (n'attire pas l'attention et se fond dans le mur). Au dessus du meuble, petit éclat coloré apporté par une oeuvre d' Alechinsky.

Dans cet espace toute la concentration se trouve au centre, au coeur.

L'espace est travaillé non pas avec des couleurs mais avec des matières naturelles, laine, pierre, bois, or, cuir... Du mobilier aux lignes simples, avec des matières intemporelles qui se patinent et embellissent en vieillissant. Des lignes simples, pures, indémodables qui apaisent dans une architecture si riche.

Belle complémentarité de deux langages d'époques différentes, belle relation entre le contenant et le contenu...